Au programme, pleins de nouveautés!

Fedora se voulant toujours à la pointe des technologies libres, propose maintenant avec l'initiative Fedora.next 3 variantes de sa distribution:

  • une variante dédié au "cloud"
  • une variante dédié serveur
  • une variante classique poste de travail (et orientée développement de logiciels)

A voir à l'usage si c'est intéressant. Je reviendrais peut être plus en détails sur les différentes variantes.

Je vais donc principalement parler des nouveautés dans la Fedora poste de travail dite "Workstation".

Le bureau graphique Gnome est toujours à l'honneur et sera en version 3.14. Bien sûr comme toujours, les autres bureaux graphiques sont présents dans les dépôts. Les "spins" Fedora existent toujours et permettront de simplifier l'installation pour ceux qui veulent autre chose que Gnome.

Je ne vais pas présenter les nouveautés de Gnome 3.14, celui-ci étant sorti il y a déjà un certains temps.

Présenté comme une nouveauté, la gestion du pare-feu. Toujours firewallD qu'on apprend de plus en plus à connaitre au fil des versions de Fedora. Mais maintenant il est dit "orienté développeur". Ce qui, je trouve, peut faire peur. Et pour cause, les ports inférieurs à 1024 seront toujours bloqués (sauf ssh, samba me semble), ce qui est bien, mais ceux au dessus seront autorisés par défaut... Car le développeur c'est bien connu, n'aime pas se prendre la tête avec la sécurité. Heureusement ce comportement peut être changé et ne sera surement pas présent sur la variante serveur.

Autre changement important, le packaging modulaire pour le noyau. Le paquet kernel est donc maintenant un meta-paquet qui tirera par dépendance les paquets kernel-core et kernel-modules. Cela permet surtout de réduire la taille dans les environnements virtualisés en supprimant le kernel-modules.

L'installeur supporte maintenant l'utilisation de la zRAM (mémoire compressée) sur les systèmes disposant de peu de mémoire (<2Go). A voir à l'usage.

Autre mise à jour importante, python est maintenant en version 3.4.

RPM aussi, comme toujours, en profite pour faire un bond de version. Il passe ainsi en version 4.12 avec notamment le support des fichiers empaquetés dépassant les 4Go (du coup rpm2cpio est remplacé par rpm2archive), et grosse nouveauté, les dépendances faibles (à creuser).

D'autres points en vrac qui n’intéresseront vraiment que les développeurs:

  • Ruby passe en version 2.1 et RoR 4.1
  • TCL/TK en 8.6
  • KDE Framework 5
  • Eclipse Luna
  • OpenJDK 8
  • PHP 5.6

La Fedora 21 est disponible depuis le 9 décembre 2014. L'adresse pour télécharger Fedora : http://getfedora.org/

Screenshot_fedora21_2014-12-09_16_18_14.png